Les bénéfices du bercement

Le bercement peut avoir des effets bénéfiques pour les aînés en perte d’autonomie, ainsi que pour les mamans et leurs poupons.

Une étude clinique[1] indique qu’auprès d’une clientèle en perte d’autonomie, l’utilisation fréquente d’un fauteuil berçant améliore l’équilibre et la circulation du sang, réduit la douleur musculaire, diminue l’anxiété et la dépression, et peut réduire la consommation de médicaments.

« Pendant (…) qu’ils se berçaient, la plupart des résidents ont bénéficié d’une amélioration de leur bien-être psychologique et émotionnel. »

« Tout de suite, le personnel soignant a remarqué l’effet le plus dramatique : la chaise berçante pouvait calmer un résident lorsqu’il ou elle était en détresse émotionnelle. Un préposé aidait le résident à s’asseoir et se bercer dans la chaise, et le patient se calmait immédiatement. »

« Plusieurs patients ont également demandé moins de médicaments contre la douleur (…) »

« Ceux qui se sont bercés le plus assidument ont également amélioré leur équilibre, un souci important chez une population âgée, où une chute mène souvent à une réduction drastique de la qualité de vie. »

Les mamans et leurs nouveau-nés tirent aussi des bénéfices du bercement, qui en plus d’avoir un effet relaxant favorise le lien mère-enfant[2]. Des enfants souffrant de handicaps multiples ont vu une amélioration de leur vivacité auditive et visuelle ; d’autres sujets à l’apnée du sommeil ont vu diminuer la fréquence des obstructions. Les mères recouvrent plus rapidement d’une césarienne, et passent moins de temps à l’hôpital.

  1. « As Elders Rock, Emotional Burden of Dementia Eases » l’article de l’University of Rochester, ou notre traduction française. L’étude originale : Watson, N., Wells, T., & Cox, C. (1998). Rocking chair therapy for dementia patients: Its effect on psychosocial well-being and balance. American Journal of Alzheimer’s Disease, 13(6), 296-308.
  2. « The Rocking Chair Project: Theoretical Assumptions and Evidence to Date ».